Mon site Web
Aller au contenu

Château. L'ordonnance de Villers-Cotterêts

PLUS ... > Villers-Cotterêts

La forêt de Villers-Cotterêts, la forêt de Retz, l’une des plus grande de France est un terrain idéal pour la chasse. Le Roi Dagobert y chassait en l'an 632 et y fit construire une résidence royale.
Au XIe siècle, le château appartenant à des seigneurs-brigands est nommé la « Malmaison » (la mauvaise demeure).


Resté en ruine après la guerre de cent ans le château sera rebâtit, sur les vestiges du château médiéval, par François 1 er à partir de 1532, des innovation, vues lors de ses guerres en Italie, y seront apportées. En 1535, l'édifice est fini, c’est  est un lieu agréable et contemporain à 70 km environ de Paris. Il est l’unique château royal de la Renaissance en Picardie.

Le château devra être meublé avant chaque arrivée du roi et vide le reste du temps, beaucoup de rois, princes et autres  personnalités y seront accueillies lors de réunions somptueuses. Il était dit «s’amuser comme à Villers-Cotterêts».
La ville d'aujourd'hui doit sa dimension à François Ier, Villers-Cotterêts a attiré une population qui pouvait exercer les métiers d'aubergistes, de marchands et d'artisans, sans compter tous ceux qui ont travailler à l'édification du château.
Par manque d’entretien le château sera délaissé. En 1661, Louis XIV offre le château de Villers-Cotterêts à son frère Philippe de France, duc d'Orléans, à l’occasion de son mariage avec Henriette d’Angleterre. La cité revit, le château connaît une restauration et les jardins sont aménagés par André Le Nôtre.

La « vie de château » prend fin en 1789 avec la révolution. Après avoir abrité un dépôt de mendicité (1808), mendier
dans les rues de Paris était un délit, le château deviendra en 1889 une maison de retraite.
Au début du XXe siècle, la maison de retraite accueillera jusqu'à 1800 pensionnaires dans un confort remarquable.
Durant la Première Guerre mondiale, le château devient un hôpital militaire. En mai 1940 il devient le siège d'une kommandantur, il ne se relèvera pas des dégâts occasionnés par les guerres.
De 1972 à 2014, une partie du château sera une EHPAD, du Centre d’Action Sociale de la Ville de Paris, spécialisée dans l'accueil des sans-abris âgés jusqu’à la fin de l’année 2014.
Aujourd’hui, propriété de l’état, le château est en cours de restauration depuis 2020 et actuellement, en janvier 2021, 180 personnes y travaillent pour le transformer en cité internationale de la langue française pour une ouverture en 2022.

Je remercie toutes les personnes qui ont travaillées pour mettre les textes et vidéos sur internet pour que je puisse y puiser des informations

Le 25 août 1539, François Ier signera l’ordonnance de Villers-Cotterêts

Retourner au contenu